Archives de catégorie : Annonce

Rappel – Conférence de Michael Wood sur l’identification du droit international coutumier ce vendredi 26 février

michael-woodSir Michael Wood, Rapporteur Special de la Commission du droit international des Nations Unies sur la question de l’identification du droit international coutumier et Senior Fellow au Centre Lauterpacht pour le droit international de l’Université de Cambridge, donnera le  26 février une conférence intitulée « Determining customary international law: challenges and controversies ».

Le texte des projets de conclusion sur la détermination du droit international coutumier provisoirement adoptées par le Comité de rédaction sont disponibles ici.

La conférence sera ouverte au public, sans inscription, et aura lieu à l’ULB, de 18h00 à 19h30, au local AW1. 126.

Ciné-club: la guerre et le cinéma 

good killLe Centre de droit international et l’école doctorale de Sciences Po (en partenariat avec l’Association pour les Etudes sur la Guerre et la Stratégie) organisent un ciné-club sur le thème de la guerre et du cinéma. Ce ciné-club, qui est en même temps un séminaire de réflexion, vise à appréhender le rôle du cinéma dans la diffusion, la formulation et la construction de légitimité pour les règles juridiques et éthiques régissant les conflits armés. En rassemblant notamment des juristes, des théoriciens du politique, des historiens et des sociologues, ce séminaire vise à créer un dialogue interdisciplinaire et transnational. La première séance aura lieu le 4 mars prochain, à l’ULB, avec « Good Kill » (Andrew Niccol, 2014).

Vincent Lefebve, lauréat du “Prix Fondation Auschwitz” et du “Prix Alice Seghers”, pour sa thèse de doctorat sur le droit chez Arendt.

Vincent Lefebve

La thèse de doctorat de Vincent Lefebve, intitulée Politique des limites, limites de la politique. La place du droit dans la pensée de Hannah Arendt et soutenue à l’ULB en 2013, s’est vue attribuer le prix de la Fondation Auschwitz. Ce prix a été décerné à Vincent Lefebve lors d’une cérémonie officielle à l’Hotel de ville de Bruxelles, le 8 octobre à 18h.

Son étude a  également été sélectionnée, avec la thèse de David Restrepo Amariles, pour recevoir le prix Alice Seghers, attribué via le Fonds du même nom par la Faculté de droit de l’ULB.

Chaire Henri Rolin 2015 – Conférences de M. Antonio A. Cançado Trindade

TrindadeLe centre de droit international a le plaisir de vous informer de la tenue de deux conférences, et d’un séminaire, à venir dans le cadre de la Chaire Henri Rolin. Cette année, la Chaire a été octroyée à Monsieur Antonio A. CANÇADO TRINDADE, Juge à la Cour internationale de Justice et Ancien Président de la Cour interaméricaine des droits de l’homme. Il délivrera deux conférences. La première aura lieu à l’ULB le 3 novembre de 12h à 14h, et aura pour thème « Le droit international pour la personne humaine ». Elle sera suivie, le lendemain, d’un séminaire portant sur « La responsabilité de l’État dans la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide », le mercredi 4 novembre de 12 h à 14 h.

La seconde conférence aura lieu à l’Universiteit Gent le vendredi 6 novembre de 15 h à 16 h 30 et aura pour sujet «  State responsibility under the Convention against Genocide ».

Détails et inscription ici

Jean Salmon élu membre honoraire de l’Institut de droit international

Jean Salmon

Lors de la session de Talinn, Jean Salmon a eu le privilège d’être élu membre honoraire de l’Institut de droit international, dont il est aujourd’hui le plus ancien membre élu (1967).  Quatre autres membres de l’Institut font partie de cette catégorie : Boutros-Boutros Ghali, ancien Secrétaire général des Nations Unies, Shigeru Oda ancien président de la Cour internationale de Justice, Mohammed Shahabuddeen, ancien vice-président de  la même Cour et Milan Sahovic ancien président de la Commission du droit international des Nations Unies.

« La rébellion et le droit international. Le principe de neutralité en tension »: parution du cours d’Olivier Corten à l’Académie de La Haye

O Corten Académie

Le Centre de droit international a le plaisir de vous informer de la parution du cours d’Olivier Corten dans le numéro 374 (2014) des cours de l’Académie de La Haye (pp. 53-312).

Intitulé « La rébellion et le droit international. Le principe de neutralité en tension », le cours paraîtra aussi dans un format poche d’ici quelques mois.

Résumé:

Traditionnellement, le droit international se caractérise par une certaine neutralité vis-à-vis du phénomène de la rébellion qui n’est, en tant que tel, ni permis ni interdit. Depuis quelques années, cette position traditionnelle est cependant l’objet de tensions croissantes, qui se manifestent dans deux sens a priori opposés. D’un côté, dans la mesure où se développe, depuis les années 1990, une règle de droit international imposant l’Etat de droit, la remise en cause du gouvernement constitutionnel par la force paraît avoir été progressivement interdite. D’un autre côté, cependant, le renversement par la violence de certaines autorités à la fois légales mais aussi considérées comme autoritaires ou dictatoriales semble avoir été accepté et même favorisé par un grand nombre d’Etats et d’organisations internationales, en particulier l’ONU, notamment dans le contexte du « printemps arabe ». Ainsi pourrait-on envisager l’émergence d’une certaine forme de droit à la rébellion, même si c’est dans des limites qui restent à définir et à concilier avec les règles qui confèrent à l’Etat un droit, voire un devoir, de maintenir l’ordre. Spécialement dans ses évolutions récentes, le droit international paraît donc entretenir une relation ambivalente avec le phénomène de la rébellion.

http://www.brill.com/products/book/recueil-des-cours-collected-courses-tome