Midis du Centre – Printemps 2019

Le Centre de droit international a le plaisir de vous annoncer les prochains midis du centre qui se dérouleront les 21 mars et 26 avril 2019.


Le Jeudi 21 mars 2019
– Matthias FORTEAU (Université Paris Nanterre – « Les immunités de juridiction pénale en cas d’allégations de crimes internationaux: où en est le droit coutumier ? »

Inscription via le lien suivant :  https://doodle.com/poll/mcc3abx59ea3ni2x

 

 

 

Le vendredi 26 avril 2019 – Lorenzo PALESTINI (Doctorant à l’IHEID, Genève) – « La protection des intérêts juridiques de l’Etat tiers dans le procès de délimitation maritime »

Inscription via le lien suivant : https://doodle.com/poll/y3796gbk7mt2y7t2

 

 

Pour rappel
Les midis du Centre de droit international se déroulent de 12h15 à 14h, à la salle de réunion du Centre de droit international (Bâtiment H, 5ème étage, local H5.159).
Des rafraîchissements sont offerts sous réserve d’inscription avant 15h00 le jour ouvrable précédant l’événement. En cas d’inscription, nous vous remercions de venir effectivement à la séance ou, en cas d’empêchement impromptu, de nous prévenir aussitôt que possible. Toute personne désirant un sandwich enverra parallèlement un courriel à cdi@ulb.ac.be et pourra, sous cette seule condition, en bénéficier.

Les prochains midis du Centre

Le Centre de droit international a le plaisir de vous annoncer les prochains midis du centre qui se dérouleront les 28 février, 28 mars et 16 mai 2019

Le Jeudi 28 février 2019 – François DUBUISSON (Professeur de droit international – ULB) et Eric DAVID (Professeur Emérite – ULB), « L’extension au Sahara occidental de l’application des nouveaux accords économiques UE-Maroc est-elle conforme au droit international ? »
Inscription via le lien suivant : https://doodle.com/poll/qzpctp7y8dd3r3et

Le Jeudi 28 mars 2019 – Chanaël MENDROWSKI (Doctorante Mini-ARC – Centre de droit international – ULB) « Lecture croisée de l’interprétation de l’article 2§4 de la Charte des Nations Unies : la notion de ‘force’» –

ANNULÉ ET REPORTÉ À UNE DATE ULTÉRIEURE 

Inscription via le lien suivant : https://doodle.com/poll/67k3hkye3z7w6kgr

 

Le Jeudi 16 mai 2019 – Agatha VERDEBOUT (Maître de conférence – Université Catholique de Lille), « L’impact de la théorie de la ‘guerre juste’ de Grotius sur la doctrine des siècles suivants : sur la trace des notes de bas de page  »

Inscription via le lien suivant :  https://doodle.com/poll/h7mk98pg6k39cme9


Pour rappel

Les midis du Centre de droit international se déroulent de 12h15 à 14h, à la salle de réunion du Centre de droit international (Bâtiment H, 5ème étage, local H5.159).
Des rafraîchissements sont offerts sous réserve d’inscription avant 15h00 le jour ouvrable précédant l’événement. En cas d’inscription, nous vous remercions de venir effectivement à la séance ou, en cas d’empêchement impromptu, de nous prévenir aussitôt que possible. Toute personne désirant un sandwich enverra parallèlement un courriel à cdi@ulb.ac.be et pourra, sous cette seule condition, en bénéficier.

Chaire Henri Rolin 2018-2019 – Conférences de Diane ROMAN

Le Centre de droit international a le plaisir de vous informer de la tenue de deux conférences, dans le cadre de la Chaire Henri Rolin. Cette année, la Chaire a été octroyée à Diane ROMAN, docteure en droit public et professeure à l’Université de Tours.

Elle donnera une première conférence à l’Université catholique de Louvain le 1er mars de 9h à 12h portant sur Droit international et protection face aux violences sexuelles. La conférence sera suivie d’une discussion avec les participants.

Pour plus d’informations : CHR2018-2019

La seconde conférence (informations à venir) aura lieu à l’Université d’Anvers.

Au service de la France : l’espionnage par les nuls. Une analyse de Valère Ndior

Le contenu de cette note d’information est conforme à la circulaire ULB-50-BL et a fait l’objet d’une déclassification secret défense. Elle contient des informations relatives aux saisons 1 et 2 de la série « Au service de la France ». Sa lecture doit être suivie d’un pot.

Au service de la France est une série comique diffusée sur la chaîne franco-allemande Arte depuis 2015 et dérivée de la franchise OSS 117. Les deux premières saisons se déclinent chacune en douze épisodes d’une vingtaine de minutes décrivant les activités de renseignement et d’espionnage menées par la France, entre la fin des années 1950 et le début des années 1960.

Au risque de décevoir le lecteur, la série n’accorde, à première vue, aucune place au droit international, privilégiant un traitement hautement parodique de la conduite des opérations extérieures de la France (I) et de sa coopération avec d’autres agences nationales de renseignement (II). Toutefois, qu’on ne s’y trompe pas : le visionnage attentif d’Au service de la France suscite des réflexions stimulantes sur le rôle stratégique que souhaite assumer l’Etat français au sein d’une société internationale en voie de bipolarisation. Les agents du Renseignement font volontiers passer leurs intérêts et ceux de leur pays avant leurs obligations internationales (lorsqu’elles existent), au risque de porter atteinte aux droits et intérêts d’Etats tiers (III) ou de faire preuve d’ingérence dans leurs affaires intérieures (IV).

 Prenez votre faux passeport et suivez-nous dans une excursion vivifiante en territoire ami.

Continuer la lecture

Een korte analyse van de juridische reikwijdte van het Global Compact over veilige, ordelijke en regelmatige migratie (Nederlandse vertaling)

Schept het VN-Migratiepact voor veilige, ordelijke en regelmatige migratie verplichtingen voor de staten die het zullen aannemen, of zou het in de toekomst verplichtingen kunnen scheppen? Deze vraag komt tot uiting in tal van debatten die de afgelopen dagen hebben plaatsgevonden in het Belgisch Parlement en binnen de Belgische regering, maar ook in de media en op diverse sociale netwerken, zowel in België als in het buitenland. Anne Lagerwall, Olivier Corten, François Dubuisson, Vaios Koutroulis, Pierre Klein en Nicolas Angelet weerleggen een reeks overdreven uitspraken over dit globaal pact.

Continuer la lecture

Une brève analyse de la portée juridique du Pacte Mondial des migrations sûres, ordonnées et régulières

Le Pacte Mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières crée-t-il des obligations pour les Etats qui l’adopteront, si ce n’est pas le cas, est-il susceptible d’en créer à l’avenir ? La question se retrouve dans de nombreux débats qui ont animé ces derniers jours à la fois le Parlement et le Gouvernement belges, mais aussi les médias et les divers réseaux sociaux, en Belgique et à l’étranger. Anne Lagerwall, Olivier Corten, François Dubuisson, Vaios Koutroulis, Pierre Klein  et Nicolas Angelet réfutent une série d’affirmations excessives formulées au sujet de ce Pacte mondial. 

Continuer la lecture

American Sniper (Clint Eastwood, 2014): une apologie de la guerre en Irak ? Une analyse de Vaios Koutroulis

 

Réalisé en 2014 par Clint Eastwood, le film American Sniper relate la vie de Chris Kyle, considéré comme étant le tireur d’élite le plus meurtrier de l’armée des Etats-Unis (CNN, « Chris Kyle, America’s deadliest sniper, offered no regrets », 25 février 2015, disponible sur : https://edition.cnn.com/2013/02/03/us/texas-sniper-killed-kyle-profile/index.html). Si une grande partie du film est consacrée aux quatre déploiements de Chris Kyle en Irak et à ses exploits militaires, Clint Eastwood explore d’autres facettes de son personnage, comme sa vie avant l’armée, son enrôlement et son entrainement au sein des SEALs, sa vie familiale et les effets de ses expériences militaires sur celle-ci ainsi que, une fois retourné aux Etats-Unis, son engagement auprès des vétérans de guerre en difficulté qui a finalement mené à sa mort, puisque Chris Kyle a été tué par un ancien marine atteint de stress post-traumatique. Bénéficiant d’un très grand succès commercial, le film a aussi été salué par la critique pour ses vertus cinématographiques, décrochant plusieurs nominations aux Oscars 2015, parmi lesquelles une dans la catégorie du meilleur film et une autre dans celle du meilleur acteur pour Bradley Cooper.

Continuer la lecture