L’équipe de l’ULB remporte pour la quatrième fois consécutive le prix de la meilleure équipe au Concours de plaidoirie de la Croix-Rouge de Belgique!

ULB CRBLe 25 mars 2015, l’équipe de l’ULB a remporté pour la quatrième fois consécutive le prix de la meilleure équipe à la 16e édition du Concours interuniversitaire de plaidoirie organisé par la Croix-Rouge de Belgique, consistant en un procès fictif devant la Cour pénale internationale.

Les joutes de plaidoiries ont opposé une équipe du Bureau du Procureur de la Cour à une équipe de défense de Mme Bellinda Ferreraz, ancienne Présidente et Chef des forces armées du Boukistan poursuivie pour des crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis dans le cadre du conflit armé qui a eu lieu sur le territoire du Boukistan en 2008.

L’équipe de l’ULB était composée de deux étudiants du Master 2 de la Faculté de droit, M. Steve De Wevere et M. Simon Hoyos, choisis parmi les étudiants participant au cours « Séminaire d’argumentation en droit international » et encadrés par Vaios Koutroulis, titulaire du cours. L’équipe dans son rôle de défense de Mme. Ferreraz a affronté l’équipe de l’Ecole royale militaire. Le prix du concours est un stage de six mois au Tribunal pénal international pour l’ex Yougoslavie financé par la Fondation Roi Baudoin.

Découvrez la collection de droit international aux éditions Bruylant présentée par Olivier Corten

Collection de droit internationalLa collection de droit international accueille des travaux de thèse, des ouvrages collectifs, des monographies et des manuels de droit international public. Y sont traités en profondeur des sujets d’actualité.

Ces ouvrages se veulent d’une grande qualité scientifique et ancrés dans la réalité de la pratique. Ils s’adressent à tous les acteurs de droit international : juristes internationalistes, magistrats, avocats, organisations internationales, pouvoirs publics, fonctionnaires internationaux, professeurs, chercheurs,… (descriptif de l’éditeur).

Vous trouverez ci-dessous une présentation générale de la collection ainsi que de plusieurs ouvrages par Olivier Corten. Pour plus d’informations, vous pouvez vous référer au site de l’éditeur Larcier-Bruylant.

Continue reading

Le Tribunal étudiant de règlement des différends internationaux se saisit du différend tibétain – Student Tribunal for International Dispute Settlement is seized of the Tibetan dispute

5.TERDI-STIDS LOGO(FR) Le Tribunal Etudiant de Règlement des Différents Internationaux (TERDI) vient d’ajouter à son rôle une nouvelle affaire intitulée « Différend relatif au statut du peuple et du territoire du Tibet ». Dans cette affaire, le Tribunal se donnera pour mission de répondre à deux questions :

  1. Quel est le statut du territoire tibétain selon le droit international ?
  2. Le droit international offre-t-il des protections particulières à la population tibétaine de facto administrée par la Chine?

Deux experts du droit international ont été invités par le Tribunal à soumettre leurs observations orales. Le professeur José Elías Esteve Moltó (Universitat de València, Espagne) interviendra au titre de conseil du Tibet. La professeure Géraldine Giraudeau (Université de Perpignan Domitia, France) sera la conseil de la République Populaire de Chine.

Le TERDI tiendra ses audiences en anglais et en français le vendredi 24 avril à 16h00 à l’Université Libre de Bruxelles (Campus du Solbosch, Batiment A, local AW1.120).

FLYER_2015_ FR

(EN) The Student Tribunal for International Dispute Settlement (STIDS) is seized of a new case entitled « Dispute regarding the statute of the Tibetan People and Territory. In this case, the Tribunal will have to answer two questions:

  1. What is the statute of the Tibetan territory under international law ?
  2. Does international law offer some particular protections to the Tibetan population de facto administered by China?

Two experts in international law have been invited by the tribunal to submit their oral observations. Professor José Elías Esteve Moltó (Universitat de València, Spain) will defend the interests of Tibet. Professor Géraldine Giraudeau (Université de Perpignan Domitia, France) will be representing the interests of China.

The STIDS will hold its hearings, in English and French, on Friday April 24, 4 PM, at the Université Libre de Bruxelles (Campus du Solbosch, Batiment A, local AW1.120).

FLYER_2015_ EN - copie

Du droit international au cinéma: parution de l’ouvrage aux éditions Pedone !

couv di et cinemaLe Centre de droit international a le plaisir de vous informer de la publication de l’ouvrage “Du droit international au cinéma” édité par Olivier Corten et François Dubuisson. Cet ouvrage regroupe l’ensemble des contributions réalisées à l’occasion du colloque célébrant les 50 ans du centre. Vous y retrouverez notamment des contributions de plusieurs membres du centre de droit international: Olivier Corten, Martyna Fałkowska, Vaios Koutroulis, Anne Lagerwall, François Dubuisson et Vincent Chapaux. Vous trouverez en outre des contributions de Marco Benatar, Franck Latty, Noémie Turgis, Jacobo Ríos Rodríguez, Xavier Philippe, Michel Tabbal et Serge Sur.

Plus d’informations ici

Midi du centre de Julien Pieret le 18 mars

jpieretLe centre de droit international a le plaisir de vous annoncer que le prochain midi du centre aura lieu le 18 mars et sera organisé conjointement avec le Centre de droit public dans le cadre des Maisons Closes du CDP. Il sera animé par Julien Pieret, Professeur au Centre de droit public de l’ULB. Il aura pour thème « Droit & Mouvement social : l’exemple du combat féministe dans l’arène de la justice pénale internationale ». (S’inscrire)

Pour rappel les midis du Centre de droit international se déroulent de 12h15 à 14h, à la salle de réunion du Centre de droit international (Bâtiment H, 5ème étage, local H5.159). Des rafraîchissements sont offerts sous réserve d’inscription avant 15h00 le jour ouvrable précédant l’événement. En cas d’inscription, nous vous remercions de venir effectivement à la séance ou, en cas d’empêchement impromptu, de nous prévenir aussitôt que possible. Toute personne désirant un sandwich enverra parallèlement un courriel à cdi@ulb.ac.be et pourra, sous cette seule condition, en bénéficier.

Inglorious Basterds (Quentin Tarantino, 2009) : De l’inapplicabilité du droit des conflits armés ratione cinemae – Une analyse de Michel Erpelding

ibMenée contre un régime radicalement opposé aux notions d’humanité et d’égalité souveraine des États, la Seconde Guerre mondiale incarne, dans l’imaginaire collectif européen, l’idée même d’une guerre juste, au point que même l’Allemagne considère aujourd’hui le 8 mai 1945 comme un « jour de libération », selon l’expression de l’ancien Président fédéral Richard von Weizsäcker, récemment disparu. Le concept de guerre juste est, on le sait, éminemment problématique : étroitement associé à l’idée de punition, il semble en profond décalage avec le droit de la guerre, dont les règles ont pour seul but de limiter les dégâts humains, matériels et environnementaux causés par les hostilités, indépendamment de la qualité morale des belligérants. Le récit uchronique livré par Quentin Tarantino dans son film Inglorious Basterds attaque cette problématique de front, à l’aide d’un grand couteau de chasse. Les juristes attachés au respect du jus in bello devraient-ils lui en tenir rigueur ? Continue reading

Civilization V : le droit international peut-il être ludique ? Une analyse de Nabil Hajjami

unnamedNée au début des années 1990, la franchise Civilization a connu un réel succès critique et commercial. Fin 2014, elle s’était vendue à plus de 22 millions d’exemplaires, touchant ainsi un public de plus en plus large. Le dernier opus en date, Civilization V : Brave New World, est commercialisé depuis 2013.

Le principe de Civilization n’est rien de moins que d’offrir au joueur une possibilité ludique de réécrire l’histoire de l’humanité. Le jeu débute ainsi en – 4000 av. J.C. et place le joueur à la tête d’une modeste tribu, choisie parmi un large panel de civilisations ayant marqué l’Histoire mondiale (de Rome à Babylone, en passant par le Songhaï, la Corée ou les Amérindiens). Le joueur est ensuite chargé, sur une période de plus de 6000 ans, de présider à la destinée de sa civilisation. Au cours de la partie – laquelle peut au demeurant s’avérer très longue – il lui appartiendra de déterminer, librement, les orientations scientifiques, religieuses, économiques, culturelles, militaires ou encore diplomatiques de sa civilisation. Continue reading