Penser la justice pénale internationale avec Hannah Arendt (Margarethe Von Trotta, 2013): Une analyse de Vincent Lefebve

HA 1Ainsi l’« affaire Arendt » – plutôt que l’« affaire Eichmann » – a-t-elle été portée à l’écran. L’un des événements cinématographiques marquants de l’année 2013 est en effet la sortie d’un film allemand, réalisé par Margarethe von Trotta, consacré à la vie de Hannah Arendt afin d’illustrer certaines dimensions de sa pensée. On savait depuis longtemps que la vie de la philosophe avait quelque chose de fascinant (et ce bien au-delà de la couverture du procès Eichmann et de ses suites ; pensons à sa liaison avec Martin Heidegger). Un élément cinématographique peut à présent être ajouté au dossier.

Les points de focalisation de la polémique suscitée par la publication, en 1963, d’Eichmann à Jérusalem peuvent être brièvement rappelés : premièrement, il était reproché à Arendt d’avoir mis en cause le rôle des « conseils juifs », c’est-à-dire des organes représentatifs juifs, durant les années d’extermination ; ensuite, sa façon d’aborder la personnalité d’Eichmann et sa « thèse » corrélative de la banalité du mal avaient été soumises à la critique.

Continue reading

L’équipe de l’ULB remporte pour la troisième fois consécutive le prix de la meilleure équipe au Concours de plaidoirie de la Croix-Rouge de Belgique

IMG_1590Le 26 mars 2014, l’équipe de l’ULB a remporté pour la troisième fois consécutive la 15e édition du Concours interuniversitaire de plaidoirie organisé par la Croix-Rouge de Belgique, consistant en un procès fictif devant la Cour pénale internationale.

Les joutes de plaidoiries ont opposé une équipe du Bureau du Procureur de la Cour à une équipe de défense de M. Paul Bafi, Colonel de l’armée du Lutours poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de génocide commis dans le cadre du conflit armé qui a eu lieu sur l’île de Sao en janvier et février 2009.

L’équipe de l’ULB était composée de deux étudiants du Master 2 de la Faculté de droit, Idriss Anbari et Stéphanie Sirjacobs, choisis parmi les étudiants participant au cours « Séminaire d’argumentation en droit international » et encadrés par Vaios Koutroulis, titulaire du cours. L’équipe dans son rôle de défense de M. Bafi a affronté l’équipe de l’Ecole royale militaire. Le prix du concours est un stage de six mois au Tribunal pénal international pour l’ex Yougoslavie financé par la Fondation Roi Baudoin.

Vincent Chapaux aux Nations Unies pour défendre les droits des Sahraouis

Palais-des-Nations-GenevaCes 18 et 19 mars derniers, Vincent Chapaux a intégré une mission visant à plaider la cause du peuple sahraoui auprès des Nations Unies. Accompagné de diplomates sahraouis et de membres de la solidarité internationale, il s’est rendu à Genève, à l’occasion de la session de printemps du Conseil des droits de l’Homme. Il y a notamment rencontré des représentants de la Belgique et de diverses organisations non-gouvernementales ainsi que des membres du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme.

Continue reading

Le journal de Bridget Jones (Sharon MacGuire, 2001) et Bridget Jones : l’âge de raison (Beeban Kidron, 2004) : Le droit international comme arme de séduction massive – Une analyse d’Agatha Verdebout

Bridget 1Lors du récent colloque organisé par cette maison sur les représentations du droit international au cinéma et dans les séries télévisées, un constat s’est imposé : si les films traitent de problématiques qui sont indéniablement liées au droit, ils abordent rarement ces problématiques juridiques de front. La question s’est dès lors posée de savoir si notre discipline était suffisamment glamour et sexy aux yeux du grand public pour mériter un traitement plus minutieux de la part de l’industrie cinématographique.

La réponse à cette question, j’ai choisi de la chercher dans les chick flicks – littéralement « films pour poulettes » – et, plus particulièrement, dans les adaptations cinématographiques des livres éponymes de Helen Fielding, Bridget Jones’s Diary et Bridget Jones : The Edge of Reason. Plus que le droit international en tant que tel, nous verrons qu’une variété spécifique d’internationalistes – le « droit-de-l’hommiste » – apparaît comme, indéniablement, sexy.

Continue reading

Quand les étudiants se font juges : procès simulé sur le conflit des Malouines, le vendredi 21 mars 2014

flyer_malouine-04Dans le cadre des activités marquant son cinquantenaire, le Centre de droit international a le plaisir de vous inviter à un procès simulé organisé à l’ULB sur le différend qui oppose le Royaume-Uni et l’Argentine à propos de la souveraineté sur les îles Malouines (Falkland/Malvinas).

Le procès se distingue des événements similaires par l’originalité de son format. Contrairement à la formule classique des procès simulés, dans laquelle les étudiants représentent les parties au procès et exposent leurs arguments devant des enseignants qui jouent le rôle de juges, dans le procès en question, les rôles seront inversés : les étudiants seront appelés à jouer le rôle des juges d’un tribunal arbitral, alors que les enseignants joueront celui des parties. A cette fin, le Centre de droit international aura le plaisir d’accueillir M. Marcelo Kohen, professeur à l’Institut des Hautes études internationales et du développement à Genève, qui présentera les arguments de l’Argentine, et M. Michael Waibel, chargé de cours en droit international public à l’Université de Cambridge, qui présentera ceux du Royaume-Uni.

Le procès est organisé avec le soutien de la Fondation Wiener-Anspach. Il aura lieu le 21 mars, de 17h00 à 20h00, dans la salle R42.5.103.

Conférence de Sir Michael Wood le vendredi 7 mars

michael-woodLe vendredi 7 mars, Sir Michael Wood, membre de la Commission du droit international des Nations Unies et Senior Fellow au Centre Lauterpacht pour le droit international de l’Université de Cambridge, donnera une conférence ouverte au public sur la question de la formation et l’identification du droit international coutumier.

La conférence aura lieu le vendredi 7 mars, à 18h00, à la salle AY2.108.

flyer_michael woodInscrit depuis 2012 au programme du travail de la Commission du droit international, le sujet de la détermination du droit international coutumier constitue une des questions fondamentales en droit international. Sir Michael Wood a été nommé Rapporteur spécial sur le sujet en 2012. Il est invité à l’ULB, avec le soutien de la Fondation Wiener-Anspach, afin de présider un séminaire d’experts sur la formation et l’identification du droit international coutumier, organisé par le Centre de droit international le 7 et 8 mars.

Voir l’affiche

Prochains midis du Centre

Horloge midi du centreLe Centre de droit international a le plaisir de vous informer que les prochains midis du Centre auront lieu le mardi 25 février, le mercredi 19 mars et le mardi 22 avril.

  • Le mardi 25 février: François Dubuisson (Centre de droit international, ULB) : “L’affaire Perincek c/ Suisse : le négationnisme du génocide arménien devant la Cour européenne des droits de l’homme” (inscription).
  • Le mercredi 19 mars: Barbara Delcourt (REPI, ULB) : “Utopie et réalisme  chez E.H. Carr (1939) : une source d’inspiration pour l’approche critique du droit international?” (inscription)
  • Le mardi 22 avril: Vincent Lefebve (Centre de droit public/Centre de droit international, ULB): “Hannah Arendt et la justice pénale internationale: quels enjeux pour les débats contemporains?” (inscription)

Pour rappel les midis du Centre de droit international se déroulent à la salle de réunion du Centre de droit international (Bâtiment H, 5ème étage, local H5.159) de 12h15 à 14h00. Des sandwiches et rafraîchissements sont offerts sous réserve d’inscription avant 15h00 le jour ouvrable précédant l’événement. En cas d’inscription, nous vous remercions de venir effectivement à la séance ou, en cas d’empêchement impromptu, de nous prévenir aussitôt que possible afin que nous en tenions compte pour la commande de sandwiches.