Archives de catégorie : Evenement

L’équipe de l’ULB remporte plusieurs prix au concours Rousseau!

L’équipe de l’ULB s’est particulièrement distinguée au concours de plaidoirie en droit international Charles Rousseau, qui s’est déroulé à Angers du 30 avril au 6 mai. L’équipe était composée de Caroline Delava, Marianne Chagnon, France Laurent et Justine Braun (de gauche à droite).

Elle a remporté les prix suivants :

– Prix Katia-Boustany et SEDI de l’équipe finaliste
– Prix Henri-Rolin et SBDI du meilleur mémoire
– Prix Jacques-Yvan-Morin et SQDI de la meilleure plaideuse : Marianne Chagnon
– Quatrième prix de plaidoirie : Justine Braun

Félicitations à elles et à leur coach, Arnaud Louwette!

Proclamation de Arnaud Louwette au titre de docteur en sciences juridiques

Ce jeudi 1 février, Arnaud Louwette, chercheur au Centre de droit international, a été proclamé docteur en droit à l’Université Libre de Bruxelles.
Le jury était composé de Nicolas Angelet (U.L.B.), Olivier De Schutter (U.C.L.), Anne Lagerwall (U.L.B.), Mario Prost (Keele University) et Pierre Klein (promoteur de la thèse – U.L.B.).
La thèse s’intitule « L’applicabilité des droits de la personne aux organisations internationales – Approche critique ».
Le Centre de droit international adresse ses plus chaleureuses félicitations à Arnaud !

 

Soutenance publique de thèse de Arnaud Louwette – Jeudi 1er février

Le Centre de droit international a le plaisir de vous convier à la soutenance publique de la thèse de doctorat de M. Arnaud Louwette intitulée « L’applicabilité des droits de la personne aux organisations internationales – Approche critique ».

Celle-ci aura lieu le jeudi 1er février à 17h dans l’auditoire AY2.108 (ULB – Solbosch, Bâtiment A, entrée Y, niveau 2)

Pour plus d’informations

 

 

Proclamation d’Agatha Verdebout au titre de Docteure en sciences juridiques

Ce lundi 4 décembre 2017, Agatha Verdebout, chercheuse au Centre de droit international, a été proclamée Docteure en sciences juridiques. Le jury était composé d’Olivier Corten (promoteur de la thèse, ULB), Anne Lagerwall (présidente du jury, ULB), Pieter Lagrou (ULB), Emmanuelle Tourme Jouannet (Science-Po Paris), Martti Koskenniemi (University of Helsinki) et Randall Lesaffer (University of Tilburg/KU Leuven). La thèse a pour titre « ‘Deconstructing Indifference’. A Critical Analysis of the Traditional Historical Narrative on the Use of Force ». Le centre de droit international adresse ses plus chaleureuses félicitations à Agatha !

Défense publique de thèse de Agatha Verdebout – Lundi 4 décembre

Le Centre de droit international a le plaisir de vous convier à la défense publique de la thèse de doctorat de Mme Agatha Verdebout intitulée « ‘Deconstructing Indifference’. A Critical Analysis of the Traditional Historical Narrative on the Use of Force ».

Celle-ci aura lieu le lundi 4 décembre à 17h dans l’auditoire AY2.108 (ULB – Solbosch, Bâtiment A, entrée Y, niveau 2)

Pour plus d’informations 

Parution de l’ouvrage « Une introduction critique au droit international »

L’ouvrage « Une introduction critique au droit international », écrit en collaboration par Olivier Corten, François Dubuisson, Vaios Koutroulis et Anne Lagerwall, sortira dans le courant du mois de septembre 2017, aux éditions de l’Université de Bruxelles. En voici déjà la bande annonce.

Le Concours Charles Rousseau : Une expérience marquante et inoubliable ! – Les étudiantes racontent…

Notre équipe lors de la cérémonie de remise des mémoires, en compagnie de François Dubuisson, président du RFDI et professeur à l’ULB.

Le 20 janvier 2017, en sonnant chez Vaios Koutroulis qui nous invitait pour célébrer la fin du cours de Contentieux international et exercices de plaidoiries, nous ne nous attendions pas à devoir, quelques mois plus tard, à Cotonou, défendre les intérêts de la République de Grand Popo et ceux du Lomeland devant le S.E. M. Ronny Abraham, le Président de la Cour internationale de Justice.

A peine une semaine plus tard, nous avions rendez-vous avec notre coach dans cette belle aventure, Laurent Weyers, qui a été pour nous, au droit international, ce que Roger Federer est au tennis. Après cette réunion, nous avions bien compris que ce concours prendrait dorénavant une grande place dans notre vie quotidienne. Moins de deux mois plus tard, nous devions rendre nos deux mémoires écrits. Ce laps de temps nous paraissait raisonnable jusqu’à ce que nous réalisions l’ampleur de la tâche, sans compter l’adresse dont il fallait faire preuve afin d’échapper aux patrouilleurs durant nos séances de travail nocturnes à l’université (et ce, afin de profiter au maximum du dictionnaire de droit international public de Jean Salmon). Par ailleurs, développer les arguments du Lomeland et du Grand Popo concernant l’utilisation d’une plateforme pétrolière installée en zone contestée à des fins de cyber-attaques n’était pas une mince affaire. En effet, nous devions balayer de nombreux domaines du droit international dont nous ne maîtrisions pas les subtilités. Fort heureusement, nous pouvions compter sur Chérifa, la secrétaire du Centre de droit international, pour remonter le moral des troupes dans les moments de doute. Si ces semaines ont été dures en labeur, elles furent cependant extrêmement enrichissantes, tant académiquement qu’humainement.

Continuer la lecture