Vincent Lefebve

Vincent Lefebve

Vincent Lefebve est docteur en sciences juridiques (2013), licencié en droit (2002), détenteur d’un master en théorie du droit (2003) et d’un diplôme d’études approfondies en philosophie et lettres (2005). Il a, de 2004 à 2009, exercé diverses activités professionnelles orientées vers la pratique (avocat, légiste au ministère de la justice) avant de rejoindre l’ULB en octobre 2009, afin de se consacrer entièrement à la recherche. Il est actuellement chargé de recherche du FNRS et Maître d’enseignement en droit et en philosophie à l’ULB.

 


I. Activités de recherche

Sa thèse de doctorat, écrite sous la co-direction de Julie Allard (ULB) et Luc Wintgens (KUL – Katholieke Universiteit Leuven), a été défendue en décembre 2013. Ce travail, intitulé Politique des limites, limites de la politique. La place du droit dans la pensée de Hannah Arendt, poursuit deux objectifs principaux : d’une part, dévoiler et mettre en ordre la philosophie du droit implicite dans l’œuvre de Hannah Arendt ; d’autre part, évaluer la pertinence de cette « pensée politique du droit », ainsi reconstituée, pour affronter certains problèmes classiques ou contemporains de la théorie et de la philosophie du droit. Le jury de thèse de Vincent Lefebve était composé comme suit, outre les promoteurs : Thomas Berns (ULB), Benoît Frydman (ULB), François Ost (Université Saint-Louis/Bruxelles), Antoine Garapon (IHEJ – Institut des Hautes Études sur la Justice) et Anne-Marie Roviello (ULB). Vincent Lefebve a notamment été amené, dans le cadre de cette recherche, à proposer un commentaire critique du procès d’Adolf Eichmann. Il a pu également interroger les origines historiques des notions occidentales de « guerre » et de « relations internationales ». Vincent Lefebve s’intéresse, plus généralement, aux relations entre droit, politique et histoire ainsi qu’aux représentations de la justice dans la littérature et au cinéma. Il a entamé, en octobre 2014, un mandat de chargé de recherches du FNRS afin de réaliser un programme de recherches intitulé : Le juge au risque du septième art. Une réévaluation du rôle politique des juges et de la justice.

II. Activités d’enseignement

Au sein de la Faculté de droit, Vincent Lefebve est Maître d’enseignement, titulaire du cours de « Méthodologie de la recherche et de la rédaction en droit public interne ». Il est en outre Maître d’enseignement à la faculté de philosophie et lettres (suppléance d’une partie des heures dispensées dans le cadre du « Séminaire de philosophie juridique et politique »).

III. Principales publications

  • Avec Julie Allard, Olivier Corten, Martyna FaŁkowska et Patricia Naftali (dir.), La vérité en procès. Les juges et la vérité politique, Paris, LGDJ, coll. « Droit et société », 2014.
  • Politique des limites, limites de la politique. La place du droit dans la pensée de Hannah Arendt, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, coll. « Philosophie politique : généalogies et actualités », à paraître.
  • « La Révolution en quête d’identité. Le procès de Marie-Antoinette », in Julie Allard, Olivier Corten, Martyna FaŁkowska, Vincent Lefebve et Patricia Naftali (dir.), La vérité en procès. Les juges et la vérité politique, Paris, LGDJ, coll. « Droit et société », 2014.
  • « Politique des limites, limites de la politiques. La place du droit dans la pensée de Hannah Arendt » (discours de soutenance publique de doctorat à la Faculté de droit et de criminologie de l’ULB), Revue de droit de l’ULB, 2014, vol. 41, n° 1, pp. 9-17.
  • « Hannah Arendt nous aide-t-elle à penser l’espace public ? », Scènes (revue de La Belonne, Maison du Spectacle), numéro 29 (automne 2010), pp. 31 et s.
  • « Frontières et inclusion politique à la lumière du cinéma contemporain. Une analyse ‘en miroir’ du Village de M. Night Shyamalan et de Dogville de Lars von Trier », à paraître dans l’ouvrage qui fera suite aux septièmes rencontres « Droit et cinéma » de La Rochelle (juin 2014), sur le thème: « Frontière(s) au cinéma ».
  • « Hannah Arendt et le problème de la justice pénale internationale. Quelles ressources pour éclairer les débats contemporains ? », Revue interdisciplinaire d’Études juridiques, en cours de publication.
  • « La théorie constitutionnelle de Hannah Arendt ou l’articulation entre droit et politique à l’épreuve du phénomène révolutionnaire », Jurisdoctoria. Revue doctorale de droit public comparé et de théorie juridique, 2015, n° 12 (« Droit et politique »), en cours de publication.

Coordonnées

Vincent Lefebve
Centre de droit public/Centre de droit international
Université Libre de Bruxelles, CP 137
50, av. F. Roosevelt, 1050, Bruxelles, Belgique
Bureau H.3110
Tél: 32(0)2 650 45 54
vlefebve@ulb.ac.be