Pierre Klein

Pierre Klein est licencié en droit (avec distinction, 1987), licencié spécial en droit international (avec grande distinction, 1988) et docteur en droit (avec la plus grande distinction, 1996) de l’Université Libre de Bruxelles. Il est actuellement professeur à l’U.L.B. et a assumé la direction du Centre de droit international de 2000 à 2011.


I – Activités d’enseignement

Chargé des enseignements suivants à l’U.L.B. : « Droit des organisations internationales et sécurité collective » (5 ECTS), « International Law and Terrorism » (5 ECTS).

Chargé de cours, puis professeur invité pour divers enseignements de droit international public à l’Université catholique de Louvain (1997-1998), à l’Université McGill (Montréal) (1994-1997), à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) (1995-1996), à l’Université d’Ottawa (1993-1994, 2004, 2007, 2011, 2012), à l’Université de Paris-Sud (Paris XI) (2004) et à l’Université d’Aix-Marseille III (2011).

Professeur invité à l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin) (DEA droits de la personne et démocratie) de 2000 à 2007.

Mission d’enseignement au Vietnam (Université nationale du Vietnam – Faculté de droit) (automne-hiver 2000).

Intervenant dans le cadre de séminaires, cours et conférences en Allemagne, en Belgique, au Bénin, au Canada, en Espagne, aux Etats-Unis, en France, en Grande-Bretagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Suède, en Suisse et en Tunisie.

II – Principales publications

Pierre Klein est l’auteur ou le co-auteur de trois ouvrages : Droit d’ingérence ou obligation de réaction ? – Les possibilités d’action visant à assurer le respect des droits de la personne face au principe de non-intervention (Bruylant, Bruxelles, 1992, et 2ème édition, 1996 – avec Olivier Corten), La responsabilité des organisations internationales dans les ordres juridiques internes et en droit international (Bruylant, Bruxelles, 1998) et Bowett’s Law of International Institutions (5ème édition, Sweet and Maxwell, Londres, 2001 ; 6èmeédition, Sweet and Maxwell, Londres, 2009 – avec Philippe Sands). Son cours de 2003 à l’Académie de droit international de La Haye intitulé « Le droit international à l’épreuve du terrorisme » a été publié dans le volume 321 du Recueil des cours(2007). Il a également co-édité les ouvrages collectifs Démembrements d’Etats et délimitations territoriales : l’uti possidetis en question(s)(Bruxelles, Bruylant, 1999) et L’intervention en Irak et le droit international (Paris, Pedone, 2004), ainsi que les Mélangesofferts à Jean Salmon (Pouvoir du droit, droit du pouvoir, Bruxelles, Bruylant, 2007).  Il a dirigé, avec Olivier Corten, l’ouvrage collectif Les Conventions de Vienne sur le droit des traités – Commentaire article par article(Bruxelles, Bruylant, 2006, 3 vol.), qui a par la suite fait l’objet d’une édition anglaise (The Vienna Conventions on the Law of Treaties – A Commentary, Oxford, Oxford University Press, 2011, 2 vol.).

Il a par ailleurs publié seul ou en collaboration plus de cinquante-cinq études de droit international dans la Revue belge de droit international, l’Annuaire français de droit international, le Journal européen de droit international/European Journal of International Law, la Revue québécoise de droit international, la Revue de droit de l’U.L.B., ainsi que dans des ouvrages collectifs et des mélanges.

Enfin, il est membre du conseil scientifique de la Revue de droit africain et de l’International Organisations Law Review et des comités de lecture de la Revue belge de droit international, de la Revue québécoise de droit international.

III – Recherches et projets en cours

Pierre travaille actuellement sur un projet destiné à promouvoir la connaissance du droit international auprès de publics non-académiques.

IV – Pratique du droit international

Depuis novembre 2019 : conseil de la République de Maurice dans l’affaire du Différend relatif à la délimitation de la frontière maritime entre Maurice et les Maldives dans l’océan indien (Maurice/Maldives) devant une chambre spéciale du Tribunal International du Droit de la Mer.

Septembre 2019 : expert auprès de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe pour des questions liées à la contestation des pouvoirs d’une délégation nationale à l’Assemblée.

Juin-septembre 2019 : consultant auprès du Bureau des affaires juridiques des Nations Unies (New York) pour une étude sur les obligations résultant pour les Etats membres des résolutions adoptées par le Conseil de sécurité et l’Assemblée générale dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Depuis juillet 2018 : conseil du Qatar dans la procédure d’Appel concernant la compétence du Conseil de l’OACI en vertu de l’article 84 de la convention relative à l’aviation civile internationale (Arabie saoudite, Bahreïn, Egypte et Emirats arabes unis c. Qatar) et dans la procédure d’Appel concernant la compétence du Conseil de l’OACI en vertu de l’article II, section 2, de l’accord de 1944 relatif au transit des services aériens internationaux (Bahreïn, Egypte et Emirats arabes unis c. Qatar) devant la Cour internationale de Justice. 

Depuis juin 2018 : conseil du Qatar dans l’affaire relative à l’Application de la convention internationale pour l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale (Qatar c. Emirats arabes unis) devant la Cour internationale de Justice.

De 2017 à 2019, conseil de la République de Maurice dans la procédure consultative relative aux Effets juridiques de la séparation de l’archipel des Chagos de Maurice en 1965 devant la Cour internationale de Justice.

De 2016 à décembre 2017, conseil de la République démocratique du Congo dans l’affaire relative aux Activités armées sur le territoire du Congo (R.D.C. c. Ouganda) (demande de réparation) devant la Cour internationale de Justice.

De 2015 à 2017, conseil de la République du Ghana dans l’affaire du Différend relatif à la délimitation de la frontière maritime entre le Ghana et la Côte d’Ivoire dans l’Océan atlantique devant une chambre spéciale du Tribunal international du droit de la mer.

De 2010 à 2013, conseil de la République du Niger dans l’affaire relative au Différend frontalier Niger/Burkina-Faso devant la Cour internationale de Justice.

De 2010 à 2011, conseil de la République de Macédoine dans l’affaire de l’Application de l’Accord Intérimaire du 13 septembre 1995 (ex-République yougoslave de Macédoine c. Grèce) devant la Cour internationale de Justice.

De septembre 2009 à septembre 2010, consultant auprès du Bureau des affaires juridiques des Nations Unies (New York) pour une étude sur la responsabilité des organisations internationales.

De décembre 2008 à avril 2009 : expert désigné par la Commission européenne pour participer à un groupe d’experts conjoint Union européenne-Union africaine sur les modalités d’exercice de la compétence universelle.

En 2002-2003, puis 2005-2006, expert auprès du Groupe de recherches et d’information sur la paix (GRIP – Bruxelles), pour l’élaboration d’avant-projets de conventions sur le traçage et le marquage des armes légères.

Depuis mai 2005, expert auprès de la Commission nationale des frontières de la République socialiste du Vietnam.

De 2002 à 2005, conseil de la République du Niger dans l’affaire relative au Différend frontalier Niger/Bénin devant la Cour internationale de Justice.

De 2001 à 2005, conseil de la République démocratique du Congo dans l’affaire relative aux Activités armées sur le territoire du Congo (R.D.C. c. Ouganda) devant la Cour internationale de Justice.

De 2000 à 2006, conseil de la République démocratique du Congo dans l’affaire Ahmadou Sadio Diallo (République de Guinée c. R.D.C.) devant la Cour internationale de Justice.

En juin 1997, expert auprès du gouvernement canadien (ministère de la Justice – procédure de retrait de la résidence permanente à une personne accusée de crimes de droit international).

Consultations sur diverses questions de droit international effectuées dans le cadre du Centre de droit international de l’U.L.B. à la demande de départements ministériels belges, de cabinets d’avocats et d’organisations non gouvernementales.

Participation à des missions d’observation judiciaire (Royaume-Uni, 1991) et d’observations d’élections (Madagascar, 1993; Niger, 1999).


Coordonnées

Pierre KLEIN
Faculté de Droit, Centre de droit international
tel 02 650 34 02, fax 02 650 33 54, piklein@ulb.ac.be
Campus du Solbosch
ULB CP137, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles