Historique du centre

Le Centre de droit international et de sociologie appliquée au droit international, a été inauguré officiellement le 17 février 1964, comme centre de recherches à l’Institut de Sociologie de l’Université libre de Bruxelles. L’initiative en revenait à son directeur d’alors, le professeur Arthur Doucy, réel conquérant des études sociologiques. Aucun centre de recherches n’existait à la Faculté de droit. L’Institut de sociologie avait déjà attiré vers lui les recherches en ethnologie juridique, criminologie, droit social, etc. Le rôle dans la mise sur pied du nouveau centre de celui qui devait en devenir le premier secrétaire, Paul-F. Smets, fut déterminant. Henri Rolin fut placé à la présidence du Centre et la direction de ce dernier fut confiée à Jean Salmon, alors professeur extraordinaire à l’Université (à la Faculté de droit et à la Faculté des sciences politiques).

Dès la séance inaugurale, le directeur du centre dressait le programme prioritaire des travaux auxquels le Centre entendait se consacrer. Créer, avec l’aide des autres internationalistes du pays, une Revue belge de droit international et effectuer des recherches sur la pratique belge, ancienne et contemporaine à l’instar de ce qui se faisait depuis longtemps dans d’autres pays et comme y invitait le Conseil de l’Europe. Sur cette lancée, le Centre devait recueillir dans les années qui suivirent une importante documentation concernant la pratique de l’exécutif et du législatif, singulièrement en matière de traités, et la pratique du judiciaire.

L’équipe de recherche initiale fut composée de Michel Vincineau, Pierre Mertens, qui quitta le Centre pour devenir directeur du Centre de recherches de l’Institut de sociologie sur la littérature, Paul Biot et Jacques Mener. Ils furent bientôt rejoints par Éric David et Denise Mathy.

De très nombreuses personnes ont, au fil des ans, et en diverses qualités, participé aux travaux de recherches du Centre: Jacques Noël, Renata Cochard, Rusen Ergec, Paulette Pierson-Mathy, Slavenka Peles-Bodson, Gloria Albiol, Philippe Willaert, Sonia Caracassis, Jean-Pierre Legrand, Éric Robert, Philippe Frumer, Nadine Watté, Alain Daems, Olivier Paye, Patricio Nolasco, Barbara Delcourt, Luca Falomo, Nicolas Levrat, Gérard Dive, etc.

Le Centre a toujours pu compter sur des secrétaires administratives dévouées et efficaces. La secrétaire administrative à l’origine du Centre, Melle Nicole Janssens devait rester à ce poste jusqu’au moment où elle devint la secrétaire du Directeur de l’Institut. À la suite de sa mutation, le secrétariat administratif du centre a été successivement géré par Irène Arnoldy et Ana Noppen. Il est aujourd’hui exercé par Chérifa Saddouk.

En 1973, au décès du professeur Henri Rolin, le centre ajouta à son intitulé, les mots « Centre Henri Rolin ».

Le 16 décembre 1993, le Conseil de la Faculté de droit décida que le centre de droit international serait rattaché conjointement à la Faculté de droit et à l’Institut de Sociologie.

Un pas de plus devait être effectué par les autorités académiques de l’Université qui décidèrent, le 15 janvier 2001, du rattachement exclusif du Centre (sans changement de nom ni d’orientations) à la Faculté de droit. Cette modification a entraîné une délocalisation du Centre dans les locaux de ladite Faculté au bâtiment H, av. Paul Héger, (5e étage).

Au 1er octobre 1996, date de son accession à l’éméritat pour ses enseignements dans les facultés, Jean Salmon, devint président du Centre et Éric David lui succéda comme directeur.

Le Centre, presque complet, à l'occasion de ses cinquante ans en Février 2014

Le Centre, presque complet, à l’occasion de ses cinquante ans en Février 2014

Depuis le 1er décembre 2002, Jean Salmon est devenu Président honoraire du Centre et Eric David en est le nouveau Président. Entre 2000 et 2011, Pierre Klein assuma les fonctions de directeur du Centre et Olivier Corten celles de Directeur-adjoint. Depuis le 1er octobre 2011, Olivier Corten est directeur du Centre de droit international et Pierre Klein exerce les fonctions de Directeur-adjoint.