Chaire Henri Rolin

Les grandes lignes de l’organisation de cette chaire sont les suivantes : chaque année il est demandé à une personnalité éminente en matière de droit international ou de relations internationales, et dont l’enseignement ou les activités sont dans la ligne de celui que la chaire honore, de faire successivement dans deux universités belges, deux conférences ou une conférence et une heure de colloque avec les étudiants sur un sujet à convenir. La chaire est tenue successivement dans toutes les universités du pays, sans aucune distinction quant à la langue ou la tendance philosophique.


I – Personnalités invitées dans le cadre de la Chaire

1974-1975 – M. Manfred LACHS, Président de la Cour internationale de justice

« Le règlement pacifique des différends internationaux dans le monde d’aujourd’hui » (U.L.B./K.U.L.)

1975-1976 – M. Sean McBRIDE, alors Haut Commissaire des Nations Unies pour la Namibie

« La Namibie, prolbème crucial pour l’Afrique » (Liège/Gand)

1976-1977 – M. Lelio BASSO, Président de la Fondation pour le droit et la libération des peuples

 « L’Etat totalitaire » (V.U.B./U.C.L.)

1979 – M. Claude JULIEN, Rédacteur en chef du Monde Diplomatique

 « Guerre économique et dialogue Nord-Sud » (U.L.B./Anvers)

1980 – M. Nicolas VALTICOS, Directeur au B.I.T.; « Le droit international du travail dans la société internationale de 1980 » (Liège)

« Un aspect de la protection internationale des droits de l’homme : les tendances récentes en matière de contrôle de la mise en oeuvre du droit international du travail » (K.U.L.)

1980-1981 – M. Dimitrios EVRIGENIS, Juge à la Cour européenne des droits de l’homme

« Regards sur la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme » (U.C.L./Gent)

1982-1983 – M. Mohammed BEDJAOUI, Juge à la Cour internationale de justice

« Actualité et avenir du concept de souveraineté sur les ressources naturelles » (U.L.B./U.I.A.)

1983-1984 – M. Julio GONZALES-CAMPOS, Recteur de l’Université autonome de Madrid

« Les structures de l’ordre juridique international » (V.U.B. et Liège)

1985-1986 – Mme Monique CHEMILLIER-GENDREAU, professeur à la Faculté de droit de l’Université de Paris VII

« Le droit du développement, concept idéologique » (K.U.L./U.L.B.)

1986-1987 – Professeur Antonio CASSESE, Professeur de droit international à la Faculté des Sciences politiques « C. Alfieri » de l’Université de Florence

« European terrorism : European commission and european court responses » (Gand) « L’imbroglio de l’Achille Lauro » (U.C.L.)

1989 – M. Jean-Pierre COT, Président de la Commission du budget au Parlement européen;

« Le parlement européen, fausses perspectives et vrais paradoxes »

1990 – M. Luigi CONDORELLI, Professeur, Directeur du Département de droit international public et organisation internationale de la Faculté de droit de l’Université de Genève

« Terrorisme international et imputation à l’Etat de faits illicites » (V.U.B.) « Nouvelles perspectives concernant le rôle de la C.I.J. » (U.L.B.)

1992-1993 – M. Michaël BOTHE, Professeur de droit international public à la Faculté de droit de la Johann Wolfgang Goethe-Universität, Frankfurt am Main;

« La constation de fait dans les relations internationales – Fonctions – Procédures – Perspectives » (U.C.L. et K.U.L.)

1993-1994 – M. Georges ABI-SAAB, Membre du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, Professeur à l’Institut Universitaire de Hautes études internationales de Genève

“La deuxième génération des opérations du maintien de la paix » (ULg)

« La problématique des membres de l’O.N.U. et la composition du Conseil de Sécurité » (Université de Gand)

 

1996 – M. Arghyrios FATOUROS, Professeur de droit international économique à l’Université nationale d’Athènes

« The New International Legal Framework for Foreign Direct Investment » (V.U.B.) « Le nouveau cadre juridique international des investissements directs internationaux » (U.C.L.)

1996 – M. Thomas M. FRANCK, Professeur et Directeur du Center for International Studies – New York University School of Law;

« Tribe, Nation, World : Self-Identification in the Evolving International System  » (U.L.B. et K.U.L.)

1997-1998 – M. Christian DOMINICE – Professeur à la Faculté de droit de l’Université de Genève – Secrétaire général de l’Institut de droit international;

« La question de la double responsabilité de l’Etat et son agent en droit international » (Université de Liège / K.U.L.)

1998-1999 – M. Philippe SANDS – Reader in International Law, University of London, Director of Studies Foundation for international environment law and development (FIELD);

 » Le droit de l’environnement  » ULB / Université de Gand

2002-2003 – M. Marcelo KOHEN, Professeur à l’Institut universitaire des Hautes Etudes internationales – Genève

« L’interdiction du recours à la force dans le monde d’aujourd’hui » (Université d’Anvers)

« La mondialisation et le droit international » (U.C.L.)

2003-2004 – M. Martti KOSKENNIEMI, Professeur à l’Université de Helsinki, Membre de la Global Law School Faculty de New York

« Humanitarian Intervention. Is there a need for criteria ? » (V.U.B.)

« Le droit international et l’impérialisme » (ULg)

« The Gentle Civilizer of Nations (ULB)

2005-2006 – M. Antonio REMIRO BROTONS, Professeur de droit international public et de relations internationales, Université autonome de Madrid

« La compétence universelle en matière pénale / Universal penal jurisdiction » (ULB & KUL)

2006-2007 – M. Bruno SIMMA, juge à la Cour internationale de justice de la Haye.

« The International Court of Justice and Human Rights » (UCL & ULG)

2007-2008 – Mme. Emmanuelle Jouannet – Professeure à l’Université Paris-I Panthéon Sorbonne

« Le droit international providence » (UIA & ULB)

2008-2009 – M. Jorge CARDONA LLORENS, Professeur à l’Université de Valence

« Quelle place pour les droits de l’homme et le droit international humanitaire dans les situations d’administration internationale de territoire ? » (VUB & UCL)

 2012-2013 – Mme. Geneviève Bastid-Burdeau

« Immunity of International Organizations and Access to Court : Recent Developments » (KUL)

« Aspects actuels de la souveraineté permanente des Etats sur leurs ressources naturelles » (ULg)